Accueil > Femme créative > Mon Bujo et moi. Ou comment organiser toute sa vie grâce à un carnet, quelques feutres et beaucoup d’imagination.

« Bujo » est le tendre diminutif attribué au Bullet Journal, littéralement le « journal à puces », ce nouvel outil d’organisation, créatif et personnalisé, qui a le vent en poupe en France depuis une bonne année déjà. En quoi consiste-t-il ? Quels conseils pour débuter ? Pour quels bénéfices ? Retour d’expérience après plus d’un an d’utilisation.

Le Bullet Journal, le carnet tout en un

Si, tout comme moi, vous :

  • affectionnez la belle papeterie et les carnets en tous genres,
  • fondez devant un nouveau stylo, des crayons et des feutres,
  • êtes addict aux listes pour ne rien oublier et aux outils d’organisation en général,
  • pratiquez des loisirs créatifs tels que le scrapbooking, le dessin, l’aquarelle,

Vous devez avoir en votre possession :

  • Un agenda papier,
  • Un carnet de vie où vous notez vos réflexions profondes et prises de conscience,
  • Un carnet de listes (des courses à faire aux papiers administratifs à remplir en passant par les tâches à effectuer au bureau),
  • Un carnet d’adresses,
  • Un calendrier des anniversaires,
  • Un recueil de vos écrits,
  • Des carnets de voyages,
  • Un livre de recettes,
  • Une pochette de tendances,
  • Une boîte à souvenirs,
  • Tous les autres carnets thématiques que vous avez pu imaginer au fil de l’eau,
  • Des post-its et notes.

Stop, n’en gardez plus qu’un et facilitez-vous la vie en adoptant le Bullet Journal (si ce n’est pas déjà fait). Car le premier avantage du Bullet Journal est qu’il réunit en un endroit unique tous vos écrits préférés.

Je le définirai donc comme un mix entre un agenda, un journal intime et un carnet de listes, beau, pratique et entièrement personnalisable afin de se faciliter la vie en regroupant toutes les données importantes pour vous.

L’inventeur du Bullet journal est un designer américain, Ryder Caroll, qui a imaginé cette méthode qui a ensuite essaimé dans le monde entier.

Comment le débuter ?

Quand je parle autour de moi de mon affection pour le Bullet Journal et que j’essaie d’en expliquer le principe, une des premières objections que j’entends est « mais cela doit te prendre un temps fou ???? ». Effectivement, au début, cela prend un peu de temps pour le mettre en place (ce qui est le comble pour un outil destiné à faire gagner du temps) mais ensuite, … pas tant que cela. Il s’est vraiment intégré dans mes habitudes et je le complète selon mon temps disponible et mes envies.

J’avoue que je le considère comme un loisir créatif en lui-même donc je prends beaucoup de plaisir à le fignoler mais ce n’est absolument pas obligatoire et on peut mettre en place un bujo de manière très basique et sans fioritures.

Une petite vidéo pour vous expliquer le principe par Solange !

Je vous propose 3 étapes simples pour débuter.

  1. Choisir son carnet

La première étape pour commencer son Bullet Journal est de choisir un carnet dédié. Là, n’importe lequel fait l’affaire à condition, pour moi, qu’il soit :

– suffisamment grand pour comporter pas mal d’informations mais pas trop pour en faciliter le transport : un format A5 est parfait.

– suffisamment solide. Parce qu’il va être copieusement rempli et transporté partout avec vous. Deux marques dominent le marché,  le célèbre Moleskine et leuchtturm 1917.

J’ai personnellement choisi un Leuchtturm1917, A5 (fuchsia of course), car les pages sont déjà quadrillées, numérotées et débutent par un système de sommaire très pratique.

P1050360

  1. Connaître les règles de fonctionnement basiques pour définir un contenu pertinent

Une fois votre carnet acquis, il convient de commencer à le remplir.

Quelques principes clés :

  • Un bullet journal se remplit au fur et à mesure, page après page, dans l’ordre chronologique de celles-ci. Donc, nul besoin de laisser plusieurs pages si vous entamez par exemple une liste de vos livres à lire … Vous commencez votre liste sur la première page disponible et notez la page dans votre sommaire. Et passez sur la page suivante à un autre sujet. Vous avez donc compris que le sommaire est très important et reprend tous les numéros de pages avec leurs thèmes. Voici la première page du sommaire de mon Bullet :

P1050361

  • Parlons donc des thèmes que vous pouvez aborder dans votre Bullet Journal. J’ai commencé personnellement par les pages les plus importantes selon moi pour s’organiser: un calendrier annuel et des pages mensuelles. Vous pouvez également créer des pages hebdomadaires : personnellement, je ne les utilise pas, car cela me demande trop de temps. Donc ma première page est un calendrier 2017 puis des pages mensuelles « Juillet », « Août » etc. Vous en trouverez de très beaux modèles sur Pinterest. J’y note mes projets, rendez-vous (du dentiste à une soirée entre copines), objectifs du mois, « trackers » et météo personnelle (comment je me sens chaque jour).

Je l’agrémente de petits souvenirs : un ticket d’entrée au cinéma, une carte que j’ai reçue, les paroles d’une chanson etc. Voici un exemple de page mensuelle de mon Bullet :
P1050363

Mes autres thèmes de page : mon budget, mes livres lus, mes livres à lire, ma roue de la Vie (un superbe outil de développement personnel dont il faut que je vous parle un jour), le suivi de mon poids (ma question existentialiste), mes idées de créations, mon cycle (très pratique !), des idées de cadeau, mes projets de voyage -une double page pour la France et une autre pour le monde-, les films à voir, des idées de menus, mes valeurs, des notes sur mes pensées, des idées d’articles pour le blog, la description de ma journée idéale et de mon lieu de vie de rêve, une liste des tâches administratives à ne pas oublier, mes futures acquisitions, la liste des disciplines ou sujets que j’aimerai apprendre ou approfondir, une liste des expériences que j’aimerai vivre, ma routine « maison » etc.  Bref, tous les sujets importants pour moi et sur lesquels j’aime pouvoir revenir.

P1050364

P1050366

P1050365

Les trackers

Les trackers sont des éléments importants des pages mensuelles : une liste d’objectifs à suivre/tenir chaque jour. Dans ma liste de trackers habituels, je place : exercices de piano, sport, équilibre alimentaire, lecture, créativité … Bref, toutes les activités qu’il est important pour moi de réaliser chaque jour.  Autant vous dire qu’il y a certains mois où peu de cases sont cochées mais cela donne un aperçu :-).

Les bullets

Les bullets ont donné  leur nom au Bullet journal mais j’avoue que je les utilise peu.

Voici les 3 bullets de base :

Les cases à cocher : ce sont les tâches à effectuer, à cocher ou colorier dés qu’elles ont été effectuées.

Les points: vous permettent d’enregistrer n’importe quelle note / information (une référence, une citation, un nom de restaurant, quelques mots de poésie etc.).

Les ronds permettent de noter les événements (un rendez-vous chez le dentiste, une réunion à l’école par exemple).

  1. Laisser exprimer sa créativité

Le Bullet journal est un endroit où l’on peut exprimer sa créativité en recopiant de jolis modèles sur Internet, en découpant, en collant, en écrivant, en dessinant…

De nombreuses idées fleurissent sur Pinterest !

Mais nul besoin de se mettre la pression pour créer absolument du beau, l’exercice est accessible à tous.

Quel bénéfice je tire de mon Bullet Journal ?

J’ai déjà cité l’intérêt d’avoir toutes les informations pertinentes pour soi en un seul carnet. Cela me permet d’avoir une vision claire de toutes mes projets et pensées et vérifier leur état d’avancement.

La partie agenda est fondamentale pour moi car c’est là que je note tous mes prochains rendez-vous, échéances, événements à venir.

Et, en le feuilletant, cela me donne du baume au cœur de voir cette vie riche et remplie de si beaux moments.

Et vous, vous avez un Bullet Journal ? Envie d’en débuter un ? Je réponds à toutes vos questions.

 

Ne vous inquiétez pas, votre adresse e-mail ne sera pas publiée ! Mais les mentions suivies d'un * doivent obligatoirement être complétées.

*