Accueil > Femme éveillée > Se lever à 5h30 pour gagner en bien-être : la promesse d’Hal Elrod dans the « Miracle Morning »

The Miracle Morning : offrez-vous un supplément de vie !

Vous avez entendu parler de ce livre ? Ce best-seller américain dans le domaine du développement personnel, écrit par Hal Elrod, vient d’être traduit en français et publié chez First Editions (l’éditeur de toute la collection des « pour les nuls »). Depuis janvier, il s’est régulièrement trouvé à la une des médias et nombre de chroniqueurs ont testé ce qu’il promeut, à savoir un lever matinal pour avoir enfin le temps de réaliser toutes les choses qui comptent vraiment dans notre vie.

Quelques exemples :

Bizarrement, ce livre m’a gentiment été suggéré par mon entourage. Et, oui, que je lise ce type d’ouvrage va en faire rire plus d’un.

Je m’explique : ceux qui me côtoient de près savent que je peux difficilement être qualifiée comme quelqu’un « du matin ». Si mes collègues me voient arriver au bureau à 8h30, ils me demandent si je suis tombée du lit. Ha, ha … Non pas que je ne lève pas tôt, je me lève à une heure très acceptable (autour de 7h00). Enfin, mon réveil est programmé à cette heure (sauf si j’ai oublié de le mettre …) mais la touche “snooze” étant à portée de main, ma couette si moelleuse, le matelas si chaud qu’il est très difficile de m’en extirper. Ensuite, il me faut vraiment du temps pour « émerger ». Ceux qui m’adressent la parole avant mon second expresso le font à leurs risques et périls. Mon mug de cet heureux breuvage devient pendant une demi-heure la source d’une délicieuse contemplation à laquelle il est difficile de m’arracher. Puis, vient le temps de la douche, du choix des vêtements … Toujours un truc à lire, des news à regarder sur mon téléphone, une note à écrire. Hop, l’heure de partir est presque passée, je dois vraiment quitter mon cocon, là …  Bref, mon temps dédié à mon réveil est comme suspendu. Le moment de la journée où je me sens le plus « en vie » est la fin d’après-midi et le début de soirée, peut-être en lien avec le fait que je sois née à 10h00 du soir ?

J’admire sincèrement les personnes capables de se lever d’un bond joyeux, de boire leur café en 30 secondes, de s’habiller en un claquement de doigt et de filer au travail, le tout en un temps record. Mais force est de constater que je n’appartiens pas à cette caste-là … Et je ne suis pas la seule ! C’est  Goldman qui chante « un matin, çà ne sert … A RIEN !!! ».

Donc, je suis la cible parfaite pour ce genre de méthode ! M’a-t-il convaincue pour un lever à 5h30 ? Qu’en ai-je vraiment pensé ?

  • Tout d’abord, il ne faut pas lire cet ouvrage pour les qualités rédactionnelles de l’auteur. Hal, c’est très sympa ce que tu écris mais peut-être ne faut-il pas que tu noircisses la feuille si tôt le matin, attends d’avoir toutes les idées en place ! Je suis moqueuse, là, je sais … Car ce n’est pas la beauté du style que l’on recherche dans un livre de développement personnel mais de bons conseils. Et c’est aussi injuste car j’ai trouvé de nombreuses qualités à ce bouquin. Mais beaucoup de répétitions et pas tant de contenu que cela en 298 pages tout de même ! Un bon billet de blog aurait suffi. Je vais du coup pouvoir facilement vous le résumer …
  • Ensuite, il reste un livre de développement personnel « américain ». Très « self-development ». Avec toutes les affirmations positives « un peu grosses » qui vont avec. Même si j’ai énormément de respect pour mes amis outre-Atlantique, nous sommes loin de la psychologie/philosophie à la française. Et c’est tant mieux aussi car cela en fait un livre très concret, pratique et facile d’accès. Donc, vous allez trouver des formules telles que « vous méritez et êtes autant capable qu’une autre personne de créer et d’entretenir santé, richesse, bonheur, amour et réussite à des niveaux extraordinaires » ou « chaque fois que vous et moi nous réveillons, nous devons relever le même défi universel : surmonter la médiocrité et vivre en exploitant tout notre potentiel ». Si vous arrivez à passer outre ces slogans scandés maintes fois, alors vous pourrez trouver quelques bonnes idées à piocher.
  • Du positif, allons-y ! Un des principaux apports du livre est de m’avoir éclairée sur l’importance de son état d’esprit dès le réveil « Se résoudre à ne pas toucher à ce bouton « répétition » est un acte dont la signification est peut-être plus profonde que nous le pensons. Lorsque vous retardez l’ouverture de vos yeux jusqu’à ce que vous ne puissiez faire autrement, sachez que vous résistez en fait à votre existence. (…) C’est comme si vous disiez : « Je ne souhaite pas vivre ma vie, tout du moins pas pleinement ». Je n’avais jamais regardé les choses sous cet angle … Bien vu !
  • Le chapitre lié au rituel du lever intitulée « la stratégie anti-rab de sommeil en 5 étapes ou comment accroître son niveau de motivation au réveil » m’a fait sourire. Des conseils pleins de bon sens. Les voici :
  1. La première pensée du matin étant la même que la dernière du soir, définir une pensée positive pour le lendemain avant de s’endormir.
  2. Mettre son réveil à l’autre bout de la chambre pour être obligé de se lever physiquement pour l’éteindre et commencer à mettre son corps en mouvement.
  3. Se brosser les dents et se débarbouiller pour se réveiller.
  4. Boire un grand verre d’eau pour réhydrater son corps après la nuit et le « défatiguer ».
  5. Enfiler sa tenue de sport pour débuter son « miracle morning ».
  • Et enfin, les 6 étapes du « morning miracle » ! Il s’agit en fait de six exercices de développement personnel qui ont tous fait leur preuve, connus sous le nom de Life Savers, à réaliser de 5h30 à 7h30 (avant de prendre son petit-déjeuner et sa douche).
  1. Silence: méditer, c’est-à-dire parvenir à ne rien faire, tranquillement assis et à se concentrer sur soi. Ce peut être le moment de remercier et de remplir son pot de gratitude (15 minutes).
  2. Affirmations: penser à toutes les pensées négatives qui vous viennent à l’esprit dans la journée et les transformer en affirmations positives. Se les répéter (10 minutes).
  3. Visualisation : Se voir évoluer dans la projection que l’on imagine pour soi. Il est possible pour s’aider de créer un tableau de visualisation. Cette idée créative m’a beaucoup plue ! Taper « tableau de visualisation » dans Google images et vous trouverez de nombreuses idées (10 minutes).
  4. Exercice physique: là, c’est assez simple à comprendre (30 minutes).
  5. Reading : L’auteur préconise la lecture de livres de développement personnel. Moi, je préfère d’autres aussi ! En général, on arrive à lire 30 pages en 30 minutes. Depuis, je me teste sur mon temps de lecture, hihi ! (30 minutes).
  6. Sribing : tenir un journal. Y déposer ses pensées et états d’âme (25 minutes).

Bien sûr, les étapes peuvent être interverties et personnalisées : il s’agit de créer son propre rituel matinal.

Ces 2 heures dédiées à la réalisation de tous ces exercices permettraient de prendre vraiment sa vie en main. Le choix de le faire le matin correspondrait à une meilleure disposition de notre cerveau pour le faire.

En fait, pour moi, il n’y a pas de grande découverte dans le contenu. Tous les exercices cités sont largement inspirés de la psychologie positive. Et ressemblent à une liste des choses qui nous rendent heureux et qu’il nous paraît important de réaliser dans sa journée. Personnellement, je rajouterai créer (autrement que par l’écriture) et jouer du piano (mon dada en ce moment). Bref, mon morning miracle durerait 3 heures et occuperait tout mon matin habituel, de 9h00 à 12h00… :). J’ai été moins convaincue par le fait de faire tous ces exercices absolument le matin. Par exemple, je place ma séance de méditation entre midi et deux (au milieu de ma journée, cela me fait du bien) et réserve la lecture et l’écriture pour le soir.

Et, malgré ma lecture de ce livre (vous allez être déçus !), non, je ne me lève toujours pas à 5h30 du matin mais j’essaie vraiment de rendre mes réveils moins pénibles à 7h00 et de réaliser tous mes petits exercices de routine matinale … ou plutôt de développement personnel … tout au long de la journée !

Et vous, vous avez lu ce livre ? Vous pratiquez  le réveil matinal ? J’aimerai avoir votre expérience !

Commentaires, RSS

  • Isabelle

    a commenté:
    21 juin 2016 at 6 h 10 min

    Merci pour cet article : je fais partie des personnes qui sont du matin ! J’aime avoir du temps pour moi quand tout le monde dort, qu’il n’y a aucun risque d’avoir un appel téléphonique ou un sms … C’est du temps cadeau ! Un moment où la journée ne court pas encore
    Par contre, j’adapte en fonction de mon état mais aussi des saisons. S’il me semble important d’avoir un rituel et un rythme, il me semble important aussi de laisser notre corps suivre le rythme des saisons … et il y a des saisons où il a plus besoin de faire la marmotte que d’autres !
    Personnellement, après un grand verre d’eau tiède, mon premier geste matinal est l’écriture des « trois pages du matin » inspirées de Julia Cameron qui pour but de laisser écrire, avant que le cerveau ne se soit remis en état de fonctionnement automatique, tout ce qui se donne spontanément, même parfois la non-envie d’écrire. Je pratique depuis des années et je trouve que c’est un fabuleux chemin de connaissance de soi et surtout de trouvailles ! Notre cerveau intuitif étant alors à l’oeuvre, des tas de choses qui nous paraissent compliquées ou pour lesquelles nous trouvons toujours les mêmes solutions s’éclaircissent et s’offrent sous un jour nouveau : je recommande !

    • Cécile

      a commenté:
      22 juin 2016 at 16 h 35 min

      Merci Isabelle pour ton retour et ravie de savoir qu’il existe des personnes « du matin ». Et très curieuse de découvrir Julia Cameron et ses prescriptions créatives, notamment pendant le rituel matinal … A très vite pour des échanges alors 🙂

  • flo

    a commenté:
    2 mai 2016 at 9 h 35 min

    Bravo pour cet article qui m’a sourire… le sujet m’interpelle

Ne vous inquiétez pas, votre adresse e-mail ne sera pas publiée ! Mais les mentions suivies d'un * doivent obligatoirement être complétées.

*